vendredi 17 octobre 2008

Mais c’est privé, et j’ai des principes. Mais comme vous m’êtes sympathiques...

* Rêve fait il y a quelques semaines mais qui me hante toujours : j'étais absorbé dans la contemplation d'un spectacle je pense pornographique, saphique si mes souvenirs sont bons, et j'ignore s'il arrivait en direct sous mes yeux ou si c'était une captation, en tout cas j'étais subjugué, dans la position du penseur de Rodin, mâchoire posée dans le creux de la paume, et lorsque ce spectacle s'achevait, j'enlevais ma main, et je m'apercevais que ma mâchoire du bas, comme si elle était faite de caoutchouc souple, avait pris la forme de ma paume, et que ma bouche était donc déformée, et je sentais mes dents se déchausser et tomber à terre une à une.

* Je hurlais.

* Et puis je courais, je crois, vers un dentiste sans doute, et tandis que je hurlais et courais, je sentais ma mâchoire, comme effectivement du caoutchouc souple, reprendre petit à petit sa forme normale, mais désormais édentée ; et comme je courais bouche ouverte, le vent lui se chargeait d'effriter petit à petit mes dents du haut, si bien que je me retrouvais sans une quenotte ni en haut ni en bas (éventuellement de vagues restants de chicots en haut).

* Je crois qu'à un moment aussi ma mère au téléphone me disait que c'était embêtant, car ce n'étaient pas des dents de lait. Sinon ça n'aurait pas été trop grave.

5 commentaires:

Kaherk a dit…

Tu vas pas rire du tout, mais lors de ma première rupture "importante", après une relation de deux ans, j'ai rêvé que j'étais chez moi, et que soudain j'avais une grande douleur à la machoire, que je n'arrivais plus à ouvrir.

Puis finalement, un craquement, une grande douleur : mes dents tombaient, dans une flaque de sang. Je les ramassais, mais on me disait que c'était pas possible. C'était très triste.

Je n'ai vu le rapport que beaucoup plus tard. Dans ton cas, ça pourrait être la même chose, non ?

(sauf que toi t'as eu des lesbiennes, chanceux)

GM a dit…

fort possible, oui, je me demande ce que les dents "signifient" dans la symbolique "classique" du rêve...

GM a dit…

lu ces deux trucs sur le net :

"Un rêve de perte de dents peut avoir plusieurs significations. Quoi qu'il en soit, avant de se lancer dans ce genre d'exercice, il est essentiel de tenir compte du contexte du rêve, mais aussi bien svt de bien connaître le rêveur ou la rêveuse.
Analyser un rêve est en règle générale difficile, il faut avoir l'humilité de se borner à suggérer des pistes, car il n'y a que le rêveur qui puisse valablement admettre le bien fondé de l'interprétation.
Dans la perte de dents onirique, on retrouve bien svt un rapprochement entre ce phénomène et l'angoisse de castration pour un mec; mais ce peut aussi concerner une nana, même si pour elle, cela se peut traduire plus volontiers par une angoisse de la perte d'amour.
La dent reste un signe de "virilité", de pénétration, d'énergie vitale, d'action, d'agressivité, de santé (mordre dans la vie à pleines dents, avoir les dents longues, avoir une dent contre quelqu'un...). perdre ou une plusieurs dents est une perte d'objet quoi qu'il en soit, à resituer en fonction du contexte. "


et puis :

"Rêver de perdre ses dents est un symbole généralement positif. Cela signifie que vous vous débarrassez d’un problème qui vous tracassait depuis longtemps."



eh ben voilà, c'est cohérent.

GM a dit…

ah mais pour freud ce serait synonyme de masturbation.


ce qui fait sens aussi.

GM a dit…

après j'arrête :

"La dentition est souvent présente dans les rêves parce qu'elle est reliée à un certain nombre d'idées et d'émotions importantes, en effet il s'associe au concept de nourriture, à l'appétit et à l'amour (il suffit de penser aux expressions comme "passion dévorante"), mais aussi, les dents en rêve sont un signe de l'agressivité, de la haine, de la colère et de la vengeance (en effet ces sentiments "montrent les dents" il y a aussi la "dent empoisonnée" contre quelqu'un).
Les dents sont liées aussi au concept de la beauté et de l'image de nous même : une belle dentition donne harmonie au visage, est un signe de jeunesse et de santé.
Les dents sont liées a l'idée d'émotions plus ou moins secrètes ou "forcées" : on peut "serrer les dents", mais aussi "claquer le dents" si on est en proie à une forte émotion...

Selon l'âge le rêve peut représenter le passage de l'enfance à un âge plus adulte ou tout du moins le passage d'une période immature à une plus... mûre...
C'est en quelque sorte une croissance (ou un besoin de grandir) vers une plus grande maturité, comme lorsque il y a la chute des dents de lait, ou bien, au contraire, comme un désir régressif pour éviter de la responsabilité et les problèmes, de revenir à la merveilleuse inconscience de l'enfant attaché au sein maternel
Si en plus on crache du sang en perdant ses dents, nous fait voir à quel point soit douloureuse cette croissance. Beaucoup de sang craché, beaucoup de douleur qu'on voudrait voir passer"


plus alarmiste :

"Contrairement à une idée assez répandue, perdre ses dents n'annonce pas la mort. Il ne s'agit pas davantage d'une "angoisse de castration", qui n'a guère de sens pour une jeune femme avec une sexualité normale.

Les dents permettent de mordre et de mâcher, et ainsi de saisir, dans le monde extérieur, tout ce dont on a besoin pour se nourrir et assurer sa croissance. Au sens figuré, les dents représentent des moyens d'établir une relation enrichissante avec le monde extérieur, comme dans l'expression "mordre dans la vie à pleines dents". En sens inverse, on "se casse les dents" quand on échoue devant une affaire trop difficile. Privés de dents, les nourrissons et les vieillards sont passifs et ils dépendent de leur entourage. On dit aussi que chaque naissance "coûte une dent" à la femme, ou encore que quelqu'un "ne veut pas en démordre", quand il ne veut pas abandonner de vieilles idées.

Le rêve est souvent une expression de la nature instinctive. "Rêver que l'on perd ses dents" signifie que la "psyché instinctive" ne participe pas vraiment à la vie et ne s'épanouit pas dans son interaction avec le monde extérieur. Par exemple une jeune femme se donne à fond dans le sport et les études, mais en rêve elle perd ses dents parce que sa nature profonde et instinctive, en particulier sa fonction maternelle, ne peut pas s'accomplir. Le rêve indique que le mode de vie fait obstacle à d'autres besoins physiologiques et psychiques fondamentaux.

Certes, le rêve n'annonce pas la mort, mais cette situation est "contre-nature", dangereuse. Prolongée, elle aura des conséquences néfastes à la fois sur le plan psychique et physiologique. Ainsi la croyance populaire a quelque chose de vrai. Quand on perd ses dents en rêve, on risque, à long terme, de tomber nerveusement ou physiquement malade et on doit s'investir d'une autre façon dans la Vie.
Mais dans certaines circonstances, il est positif de "perdre ses dents" en rêve : il n'y a jamais d'interprétation préétablie d'un rêve."