samedi 7 février 2009

Danse comme un cheval.

* Ahahaha alors comme ça AMIP trouve que Passemerveille c'était trop "risqué", une trop grande "prise de risque", ahahaha, ils ne le referont plus, promis juré!

* Non mais sérieux, Passemerveille, ce film, soyons honnête, inoffensif, trop "risqué"? On croit rêver... Ce sont bien les producteurs de Chantal Akerman et d'Où gît votre sourire enfoui? Le film de Pedro Costa avec les Straub? Vraiment?




* Une étudiante explique ainsi qu'on leur a "laissé entendre que le film était au final très abstrait dans la thématique de Paris et le Cinéma, et que du coup ils risquaient certainement de choisir des sujets plus balisés! Nous à la projection on l'a effectivement trouvé très perché (sans mauvais jeu de mot, rires), mais ça ne nous a pas empêché de l'aimer!".

* Mais vas-y ma couille, continue tes visites touristico-noeuds de la capitale, qu'on se marre.

* Comme dit L, vaut mieux "prendre ça pour un compliment".

* Pour les plus téméraires qui n'ont pas peur de prendre des risques mortels et qui se demanderaient d'où le mot "Passemerveille" m'est venu, ruez-vous au MK2 Quai de Loire le lundi 23 février à 20h30 pour voir la rarissime (et méchamment risquée, barely legal même tiens) Chouette Aveugle de Raoul Ruiz. Ouvrez bien l'œil, ça vient d'un des sous-titres. Je sais pas encore si je pourrai y aller. C'est pourtant pas l'envie de le revoir qui me manque.

* Le projet nom de code "Passemerveille 2" ou plus sérieusement D.A.M, avec Jiko, pourrait d'ailleurs bien se faire... Avec d'autres bien sûr.

1 commentaire:

Kaherk a dit…

Enorme.

T'es sûr que c'est pas un fake, cette histoire qu'ils ont produit Akerman ? Ils ont pas fait semblant ? Je veux dire, c'est pas vrai, quoi, risqué ?

Tu crois qu'ils t'expliqueront un jour ce qui les a poussés à faire et dire (et pas faire) n'importe quoi sur ce film ?