mardi 13 mai 2008

Mérite des glyphes.

* Je ne comprends pas bien pourquoi Ruiz, qui pense et dit pourtant les pires choses de ce que sont devenus les Cahiers, est des signataires du comité de soutien à la revue (les plus pardonnables étant sans doute les non-francophones, qui sans doute ne lisent pas la revue mais sont persuadés qu'elle est toujours ce qu'elle a été, phénomène d'aura, ou bien ont l'impression qu'on ne parlerait pas d'eux en France s'ils ne les soutenaient pas, je pense à un Weerasethakul, un Sokourov ou un Khoo par exemple...) (heu Straub, Ossang, Des Pallières?!?...).

* Vu chez D.A-R du tout et du n'importe quoi. Un long métrage expérimental complexe et visuellement inégal, commande d'après lui de je ne sais quelle officine américaine, found footage à partir d'archives rarissimes, réalisé par un certain Kodor, Kotor, je ne me souviens plus, je lui redemanderai, on y parle autant des essais atomiques des îles Bikini que de Dolly, avec certes un fond religieux bizarre, discutable, en fait difficile à cerner, mais des expérimentations passionnantes, bien que pas toujours concluantes (ce surcadre gris shadé en permanence c'est moche, les incrustes sont approximatives, je n'aurais pas fait ce choix de police de caractère...). Ce qui emporte le morceau, en fait, qui retient particulièrement l'attention, c'est que c'est un opéra. J'essaierai d'en récupérer une copie.

* Vu aussi, il tenait à me les montrer, de ces vidéos dégueulasses qui courent sur le net, le mec attaqué par un lion mais surtout ce truc masochiste traumatisant autour de mecs qui se violentent le sexe dans des proportions gerbantes
(vous n'imaginez même pas ce qu'ils font avec des abeilles...). Haut le coeur réel, je lui en ai voulu, de m'avoir montré ça, j'aurais sincèrement préféré ne jamais l'avoir vu. Et ce qu'il y a de génial avec D.A-R, c'est qu'il enchaîne avec des clips d'Aphex Twin, des fois que tu serais pas déjà sonné...

* Bon à la fin il m'a montré ça aussi, dans un tout autre style, plus Bisounours si vous voulez, mais que moi j'ai trouvé très beau, après cette indigestion de chairs malmenées.





* Il faudrait que je parle de Der Rechte Weg.

6 commentaires:

Blackbird a dit…

Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dites mais je me battrai etc.

C'est logique que des cinéastes se battent pour la survie des cahiers, même si tu estimes que la revue a perdu en qualité. Moi même je ne les lis pas, détestant le ton général du mag, mais je suis d'accord pour dire qu'il faut que ce soit un journal qui continue d'exister.

GM a dit…

Mouais... Je sais pas s'il vaut pas mieux l'euthanasie quand on en est là. Le seul moyen pour que les Cahiers aient une chance infime de renaître intelligemment, à mon sens, c'est qu'ils meurent.

Joachim a dit…

Dans le contexte actuel de la presse où il est impossible de lancer une revue papier, croire que la meilleure solution, c'est le sabordage pour que le phénix renaisse de ses cendres, ça relève de la naïveté ou au mieux du romantisme. Pourquoi, toi et Kuhe, ça vous obsède à ce point d'ailleurs, les Libé-caillés ?

GM a dit…

Libé-Cailles???? heu... hein???


(ceci dit libé a suivi une descnete aux enfers similaire)


sinon bah, c'est parce que je les lis et que ça me navre, voilà, pas plus compliqué que ça, c'est un massacre, et j'ai envie d'un renouveau, toujours les mêmes noms, les mêmes textes, la même merde....


pour le phénix, comme je dis, c'est "une chance infime".

vive la naïveté, vive le romantisme!

Kaherk a dit…

Ah que la vidéo elle marcheuh pas

GM a dit…

Hum, chez moi ça marche parfaitement, bizarre...