dimanche 16 novembre 2008

Faire genre.

* Cas d'école de télévision, la britannique Dead Set n'est pas la meilleure série au monde (faut pas s'arrêter aux premières séquences du premier épisode, complètement ratées, la suite est bien meilleure), mais il s'y passe quelque chose tout de même, quelque chose d'étonnant, d'impossible en France ; j'ignore quelle fut la diffusion du show, mais voilà un film de zombards globalement assez classique et réjouissant, pas trop gangréné par de l'humour merdique (bon, y'a un personnage exagérément scato, un peu lourd des fois), gore comme il faut, globalement sans concession (fin chargée et appuyée mais fondamentalement stupéfiante, j'imagine mal nos téloches accepter un tel pessimisme), qui plus est autocritique d'Endemol (oui Endemol produit!)... Un peu trop shakycamée parfois, mais ça passe, plusieurs beaux moments surnagent, non vraiment quelque chose se passe. Le choix du format sériel permet de couvrir un peu certaines faiblesses, notamment cette évidence que c'est un unitaire légèrement répétitif coupé en cinq, ce que la feuilletonnerie admet plus aisément...

* Intéressant d'assister en ce moment à une modeste et mainstream mais dynamique résurrection des monstres horrifiques classiques, les vampires de Låt den rätte komma in et de True Blood, les zombies de Dead Set, y'a des loups-garous à venir, etc. Le genre a l'air d'aller bien quand il n'est pas français.

* D.A.-R. l'invincible pourrait être contraint de retourner en Colombie s'il ne justifie pas d'un salaire d'au moins 1900 euros (comme il dit :"Bah vous voulez pas me donner des papiers? C'est comme vous voulez hein, tant pis pour vous, c'est la fouite des cerveaux ça, restez entre nouls..."). J'espère qu'avec mon RMI on ne va pas me renvoyer en Wallonie...

* D'ailleurs je vais voir Mensonges d'état.

1 commentaire:

Kaherk a dit…

Merde pour DAR