vendredi 21 novembre 2008

Souriez.

* Très surprenant dans One Night at the Roxbury comme le deuxième rôle, enfin non, même pas deuxième rôle, au moins "le huitième rôle" en fait comme disait Joachim, à savoir le bodybuilder, se met soudain à exister dans le dernier acte, contre toute convention narrative façon Robert McKee j'allais dire orthonormée. Il y a un plan absolument génial lors de la séquence du mariage qui part en couille, un plan sur lui en train de se marrer, c'est juste ça le plan, le mec se marre alors que tout le monde est scandalisé, et c'est le plus beau plan du film, le plan le plus drôle, le plus fort, celui qui semble en concentrer toute l'humanité, c'est par ce plan que le type accomplit sa mue, par ce plan qu'il ne parlera plus en langage technico-sportif et qu'il parviendra à dire "je t'aime", ce plan est une merveille...

3 commentaires:

Kaherk a dit…

j'ai peu de souvenirs du film, je me rends compte. Vu en Divx sans les sous titres... ça m'aurait fait plaisir d'y aller hier. C'était cool comment ?

(tu me pardonneras un jour ?)

GM a dit…

c'était cool comme bien :)

'33 a dit…

t'as déconné kaherk...
et ce personnage sosie de mickael landreau est en effet très beau.
j'adore aussi la scène où il va en boîte avec ferrell, où il essaie de remplacer le frère manquant