mardi 3 juin 2008

She comes inside.

(* Private joke)

* Tiens, Nurit(h) (avec ou sans h? Allociné hésite et du coup ne signale même pas Misafa dans sa filmo...) Aviv sort un nouveau film, après le beau (dans mon souvenir, qui je le rappelle n'est pas fiable vis-à-vis de l'évolution de mes goûts personnels, si on remonte à disons un peu plus d'un an, un an et demi) (c'est fou comme j'ai changé depuis) donc après le dans mon souvenir beau documentaire Misafa Lesafa, Aviv revient avec Langue sacrée, langue parlée, sur le même sujet que le précédent, qui avait dû être vu par quelque chose comme vingt personnes. L'occasion de doubler la mise Nurith! (anecdote pas amusante pour un sou : j'ai failli bosser cette année avec son précédent producteur, Frédéric Luzy... mais il est mort brutalement, à 37 ans si je ne m'abuse... ça use, ce métier... c'est d'ailleurs le seul film qu'il ait produit que j'aie jamais vu...)

* Ah ben du coup, je découvre que Le Jeu de Paume lui prépare une espèce de rétro. L'occasion de voir ce que ça vaut exactement? (pas très motivé par le programme, ceci dit) (enfin si, peut-être pour revoir Misafa...) (à l'occasion)

* J'avais oublié comme la traduction de l'édition intégrale française des Watchmen est honteuse, lourdingue, pleine de fautes de grammaire et d'orthographe... Le livre en lui-même reste heureusement ce monument d'extrême importance pour l'histoire de la bande dessinée moderne.

2 commentaires:

Kaherk a dit…

Attends, tu as des preuves que Luzy a bien produit ce gars ? Parce que sinon, c'est de la calomnie ;)

(she comes INSIDE)

GM a dit…

Ouuuh, c'est toi qui calomnie, là (private jokes forever), t'as des preuves que c'est un gars? J'aurais plutôt imaginé que c'était une meuf.