lundi 24 mars 2008

Quelques notes de direction d'acteurs sur l'épisode 10.

* L'épisode 10 est une merveille, et en grande partie par sa direction d'acteurs. La séquence centrale le dit bien, ces jump-cuts à hurler de rire où l'un après l'autre les ados rejouent le canular téléphonique, séquence géniale, montée parfaitement, qui encore une fois est d'un humour jamais ironique, d'un humour franc et sincère ; c'est cette sincérité, cette justesse des personnages qui les rend naturellement drôles, on ne rit jamais d'eux -- séquence en gros impossible en France, à de rares exceptions près.

* Idem, encore une fois, l'usage exemplaire du ralenti, lors des deux séquences du baseball, qui se répondent. La première, essentiellement parodique, n'aurait pas la même force sans la seconde, qui est superbe, où une fois encore l'on rit avec eux, qui ne sont pas dupes de ce que l'exploit est maigrichon... (vous avez vu la grimace de Sam en réponse au geste technique incompréhensible de Neal, qui comme toujours en fait des caisses?)

* Mais deux postures me marquent particulièrement, qui relèvent à première vue plus du détail, mais qui sont magnifiques. Il y a d'abord ce champ/contrechamp qui oppose Lindsay et Kim, "What about your parents?" // "Yeah, what about them?", vous avez vu les épaules rentrées de Kim, tout ce que cette simple posture apporte au plan, cette tension supplémentaire, ce que ça dit de son personnage? Vous croyez que Ken Olin (qui n'a réalisé que cet épisode) l'a demandé à Busy Philipps ou que ça allait de soi? Vous croyez que le blouson bleu un peu trop juste qu'elle porte tout le temps a aussi été choisi pour ça, pour ses épaules? (et évidemment, en face, la veste informe et trop grande de Lindsay)

* Et la posture de Bill, quand Kim et Lindsay rentrent à la maison à la fin, sa façon presque lascive d'être allongé devant la télévision, et la manière dont les autres s'en contrefichent, ne se moquent pas de lui pour ça, ont l'habitude de cette posture, vous pensez que ça allait de soi?

* Vous pensez qu'en grandissant, Sam balancera Neal et Bill, comme Lindsay l'a fait avec Millie? C'est probable, hein?

* Au fait, où est passé Ken Miller? N'est-il pas le personnage le plus dramatique, rien que par son absence? Lui qui, même présent, est déjà comme absent? N'est-ce pas le plus beau rôle de Seth Rogen?

* Dans le même genre, je pense que c'est par pure cohérence que Kim Kelly n'est pas dans le générique, parce qu'elle ne se serait jamais prêtée à ce petit jeu de la photo de classe.

* Oui, seulement l'épisode 10, j'y vais à petits pas, je ne veux pas gâcher mon plaisir.

2 commentaires:

Joachim a dit…

Pour faire l'intellectuel sur ce qui te fait rire (même si je sais bien qu'il n'y a pas que de la poilade là-dedans et qu'il faudrait que j'aille voir à quoi ça ressemble):
http://www.parotopie.com/article-17817693.html
mais attention:
"Un grand humoriste anglais a dit un jour que l’humour le faisait penser à une grenouille : quand on ouvre la grenouille, on sait comment elle fonctionne, mais elle ne vit plus"
René Goscinny.

Bertrand a dit…

Encore, encore !