vendredi 25 juillet 2008

Shocked.

* Je viens de lire une annonce assez modeste (25 heures, payées moins de 900 euros par mois et j'ignore si c'est brut ou net) mais qui offre l'immense avantage d'être située à Bouillante, Basse-Terre, Guadeloupe. C'est un contrat de 24 mois. Ca donne énormément, mais alors énormément envie de s'enfuir. "Professionnellement", on peut considérer que c'est du suicide (comme dirait l'autre, si tu capitalises pas sur ton premier film, mec, tu vas capitaliser sur quoi?). Mais j'ai rarement envisagé suicide plus sain. Du coup, j'hésite : que faire?

* Je crois que je n'avais pas vu de blockbuster aussi navrant et idéologiquement crasse, depuis Die Hard 4. Alors voilà, nous dit Hancock, si tu fous un logo sur la lune, tu changes le monde.

* Mail de Kaherk :

"Viens de voir l'épisode 12 de Freeks and Geeks, The Garage Door. Seth Rogen tombe amoureux de Tuba Girl et Neil apprend que son père trompe sa mère.

Encore un épisode parfait. Le père des héros qui apparaît en caleçon-chaussettes lorsque le petit se demande si son père pourrait tromper sa mère, j'ai pleuré.
Neil qui traverse la ville en vélo, avec son ouvreur de garage. Quand on croit que le garage s'ouvre comme par magie là où les petits se sont arrêtés pour prendre une pause. La discussion, à ce moment-là : "je sais pas comment on choppe une femme, comment on peut vouloir en avoir deux !", "je rêverais d'avoir une femme en bouteille, qui apparaisse comme un génie". Seth Rogent sublime regardant Tuba Girl. La fin dans le Lazerdome. J'ai failli chialer à chaque fois.

Je crois que cet épisode est encore plus parfait que l'autre dont je te parlais l'autre fois (Kim Kelly is my friend), ou même encore celui avec la Math League lorsque l'héroïne veut redevenir straight. Tellement bien écrit, joué, fait. Putain je suis sous le choc.

Je viens de remarquer à quel point les lumières, dans la maison du frère et de la sœur, sont rares dans une série : partout d'énormes zones d'ombre, des lumières plafonnières glauques. Je veux dire, on voudrait y tourner un film d'horreur, on n'aurait rien qu'à changer les situations, le chef op' a déjà fait le boulot, non ? (surtout dans la chambre du petit, là, on ne voit pas les murs tellement il fait sombre, il y a juste une lumière et lui qui lit ses cahiers). Ça fait ressembler leur maison de petite famille parfaite à un musée, tu trouves pas ? J'ai beaucoup pensé au musée de Cire du passage Jouffroy - le musée Grévin.

C'est fou tout ça."

1 commentaire:

Kaherk a dit…

C'est bien mon petit, c'est bien.


(mais c'est horrible comme j'écris mal, j'aurais dû me relire, j'aurais dû sentir que tu allais balancer ça sur ton blog... mon Dieu, que de jurons, que d'approximations de style, qui sont pires que des jurons)